Presse

Votre Médecin est absent, vous ne vous sentez pas bien, déplacez-vous à la Maison Médicale ou appelez le 15.

Maison Médicale de Garde de Narbonne

Narbonne : l’Ordre des Médecins monte au créneau contre le plan de stationnement

L
Posté par chantal (chantal) à 20/12/2017
Presse >> L'Indépendant

Au tour du conseil départemental de l’Aude de l’Ordre des Médecins de critiquer ce projet, au travers d’une lettre adressée au maire de Narbonne Didier Mouly, alors qu’une table ronde est organisée sur la question, par la municipalité, mercredi, salle Elie-Sermet au Palais du Travail (18 h 30). Dans ce courrier, le docteur Pierre Rouvière, conseiller ordinal, et le docteur Bernard Romain, président du conseil départemental de l’Ordre, « s’alarment » d’une telle décision : « Mettre en place une carte à 500 euros pour les professionnels de santé à Narbonne semble supprimer la tolérance (Ndlr : caducée) dont bénéficiaient les médecins afin d’assurer les visites chez vos administrés du centre-ville. Vous ne pouvez ignorer la démographie médicale préoccupante dans votre ville… Restreindre l’accès au centre-ville des professionnels de santé expose vos administrés à une rupture d’égalité d’accès aux soins et risque de rendre votre décision envers les professionnels de santé illégale. Afin de participer à l’effort de la lutte contre la désertification médicale déjà en œuvre au niveau national et régional, nous vous demandons de bien vouloir reconsidérer votre décision de taxer les médecins intervenant en centre-ville dans le cadre de leurs missions de soins », écrivent-ils.

Dans nos colonnes, le 30 novembre dernier, Didier Mouly l’avait spécifié : « Nous avons placé le commerce de proximité au cœur de notre réflexion. Et comme beaucoup de villes, Narbonne a créé un abonnement professionnel, qui entre naturellement dans les frais professionnels. Ensuite, on ne peut pas étendre le dispositif de vignette spécifique des auxiliaires de vie du CCAS (gratuité d’une heure) aux infirmiers. Ces auxiliaires ont des emplois précaires… Il faut que chacun s’autodiscipline. Soulignons également que des abus ont été constatés avec les caducées. Il y a des voitures ventouses qui empêchent le turnover, on le voit sur le boulevard Lacroix par exemple. Nous avons placé notre réforme sous le signe de l’égalité. Et je crois que le nouveau plan de stationnement que nous mettons en place le prouve » Le 13 décembre, l’adjoint au maire Eric Parra ajoutait : « Il faut écouter tout le monde : les commerçants, le personnel de santé et les usagers qui viennent visiter les patients, trouver un équilibre et un consensus pour créer un turnover » Demain soir, lors de la table ronde, les acteurs du dossier trouveront-ils, peut-être, un compromis…

Dernière modification: 20/12/2017 à 18:10

Retour